Notre impact

Evaluation externe

Vincent Pons, enseignant-chercheur au MIT, réalise pour VoisinMalin une étude d’impact selon la méthode de randomisation d’Esther Duflo. Cette méthode est issue des travaux du « Laboratoire d'action contre la pauvreté » (J-PAL) créé en 2003 au sein du département d’économie du MIT (Massachussets Institute of Technology). Cette étude doit mesurer :

 l’impact du passage des Voisins Malins sur la connaissance par les habitants des services de leur quartier

 la prise de confiance des habitants suite au contact avec les Voisins, et le fait qu’ils enclenchent alors d’autres démarches non directement dépendantes du message délivré par le Voisin

Barbara Allen, psycho-sociologue et professeure à Virginia Tech University, a mené une enquête sociologique approfondie qui vise à identifier l’impact de l’action de l’association sur les Voisins Malins eux-mêmes. Suite à des entretiens approfondis avec les Voisins et en analysant leur parcours, son travail montre que les personnes qui s’investissent pour leur quartier et leur communauté bénéficient "en retour" d’un effet positif sur leur propre vie.