Qui sont les Voisins Malins ?

Découvrez les Voisins Malins en vidéo :

Toutane, Voisine de Courcouronnes


Roland, Voisin de Montreuil

Inayat, Voisin de Grigny


Latifa, Voisine de Ris Orangis


Découvrez quelques Voisins Malins en images :

Fadila, Voisine d'Aulnay-sous-Bois 

Souleymane, Voisin de Grigny



Judith, Voisine de Paris

Kindia, Voisine d'Aulnay-sous-Bois

Chahra, Voisine de Grigny

Madeleine, Voisine de Grigny

Fatima, Voisine d'Aulnay-sous-Bois

Vassiriki, Voisin d'Aulnay-sous-Bois

           Marlène, Voisine de Lille

  Sylvie, Voisine de Courcouronnes

Samira, Voisine de Ris-Orangis

Roland, Voisin de Montreuil

Paroles de Voisins Malins :

Joséphine, Voisine à Montreuil : 

« Cela fait deux ans que j’habite le quartier du Bel Air, où je vis avec mon mari et mes deux enfants. Au quotidien je travaille comme agent  spécialisé dans une école de la ville. J’ai rejoint VoisinMalin en octobre 2013 car j’aime le contact avec les gens. Cela me plaît de parler avec les personnes, de leur expliquer les services du quartier. La dimension sociale de ce métier est très importante pour moi. Il m’est arrivé de tomber sur une personne isolée qui ne se nourrissait plus. J’ai pu alerter les assistantes sociales du secteur, dont j’avais connaissance depuis notre formation de Voisin Malin. Cette expérience m’a permis de mieux connaître et apprécier mon quartier. »

 

Saaïda, Voisine à Grigny :

« Habitant la Grande Borne depuis huit ans, il est important pour moi de m’impliquer dans la vie du quartier où  j’habite, où ma fille va à l’école. C’est la directrice de son école qui m’a mise en contact avec VoisinMalin. En tant qu’habitants, nous sommes les mieux placés pour donner des conseils sur les services et structures que nous utilisons au quotidien. Souvent les gens du quartier me reconnaissent, ce qui facilite le dialogue. Le sujet des punaises de lit, sur lequel je suis intervenue, peut être un enfer pour des familles dont le logement est touché depuis de longs mois et qui n’ont pas osé en parler. Lorsque nous leur apportons des solutions, ils sont reconnaissants et se sentent moins seuls face au problème. Depuis que je suis Voisine j’ai gagné en confiance et me sens encouragée par mon manager ainsi que par les formations dispensées par VoisinMalin. Mes proches me disent que ce métier me correspond bien : toujours dans l’action, pas de routine.»

 

Hélène, Voisine à Evry :

« J’ai connu VoisinMalin par la directrice de l’association "Mieux vivre au parc du petit bourg" (à Évry).  En plus de mes missions de Voisine, je suis modéliste dans le prêt-à-porter. Avant même d’être Voisine Maline j’étais impliquée auprès des habitants de ma résidence. Beaucoup de personnes turques ne maîtrisent pas le Français, et je les aidais dans leurs démarches. Être en relation avec les autres personnes du quartier, aider, être utile : voilà ce qui me plaît dans mon rôle de Voisine. Avant tout nous sommes à l’écoute. Par exemple nous rencontrons des personnes isolées, qui restent chez elles toute la journée. Mes filles sont fières car il m’arrive de rencontrer les familles de leurs copines lors d’un porte-à-porte. Et ma famille était ravie de lire mon témoignage dans l’article du journal La Croix ».

 

Jessica, Voisine à Courcouronnes : 

« J’ai rejoint l’équipe de Courcouronnes sur les conseils d’une amie qui m’a parlé de l’association. À l’époque, j’avais arrêté mon activité professionnelle. VoisinMalin m’a donc permis de garder contact avec l’extérieur et d’acquérir une expérience. Ma mission me plaît car elle est riche : nous apportons des informations aux habitants, mais avant cela nous découvrons nous-mêmes le sujet et apprenons beaucoup. J’aime aller voir les gens. Comme je fais partie de la première équipe, on me sollicite parfois pour présenter VoisinMalin lors d’événements. C’est pour moi une vraie fierté. Quant à mes proches, ils apprécient la valeur de ce que j’apporte aux habitants. Ma fille me dit que VoisinMalin, c’est comme une famille.»